Bien débuter son allaitement!

Mis à jour : 28 mai 2019


Aujourd'hui, je souhaite vous parler de l'allaitement, un thème qui me touche particulièrement car depuis que je suis maman, je vis de nombreux échanges en allaitant mon fils. C'est vraiment pour moi une des meilleures chose que je peux lui offrir. Un réel lien s'est créé entre lui et moi. J'adore ses sourires, ses mimiques, ses regards qui me porte à chaque tétée. 20 mois de bonheur et bien plus encore, on verra jusqu'à quand nous vivrons ces moments ensemble. Je lui fais confiance et il me dira quand il est prêt à arrêter.

Durant ma grossesse, j'ai choisi comme sage femme: Fabienne Clerc du cabinet de sage femme à Collombey. Elle m'a beaucoup aidée et soutenue durant les premiers mois de mon allaitement.

En discutant avec elle de mon envie de parler du thème de l'allaitement et de pouvoir embellir ces moments grâce à des photos, elle m'a proposé de pouvoir exposer des photos au cabinet ce qui m'a tout de suite intéressée.

Après divers échanges sur ce qu'elle souhaitait pour le cabinet, j'ai pu lui proposer diverses images. En collaboration avec toutes les sages femmes du cabinet, elles ont choisi trois de mes images.

Elles me font honneur en exposant trois de mes photos sur un de leur mur dans leur couloir principal.

Le cabinet est un lieu accueillant et chaleureux. J'ai aimé m'y rendre avec mon fils pour y chercher du soutien et parfois des réponses à certaines questions que je me suis posée. Des permanences sont proposées par les sages femmes tous les jours de la semaine entre 14h et 16h. Durant ces moments, les familles ont la possibilité de venir librement chercher du réconfort, rencontrer d'autres mamans, peser leur bébé, etc.


Fabienne Clerc qui est une des deux sages femme à avoir lancé le projet de construire une maison de naissance "Les Lucines" à Collombey me répond à quelques questions. Je la remercie pour son engagement à répondre à mes questions.

Quelques conseils pour les premiers jours à la maternité, à quoi penser, que prendre avec ?

Essayer la première mise au sein en salle d’accouchement déjà, car dans les 2 premières heures de vie, le bébé est prédisposé à aller au sein, grâce aux hormones de l’accouchement.

Ne pas hésiter à faire appel aux sages-femmes de la maternité pour aider, vérifier et soutenir les premières mises au sein.

Varier les positions d’allaitement (berceuse, romaine, rugby), afin de changer les points de sollicitations sur les mamelons.

Préférer le peau à peau jusqu’à la montée du lait, qui favorise les décharges hormonales propres à une mise en route de l’allaitement, et stimuler les glandes mammaires en proposant le sein à l’enfant à chaque occasion possible (même s’ils a les yeux fermés, mais qu’il cherche à téter, par exemple) et en limitant le nombre de visites.

Préférer le rooming in (rester jour en nuit en chambre avec son bébé), afin que les stimuli soient optimums.

Avec des mains propres, faire sortir un peu de colostrum (les premiers jours) puis du lait après chaque tétée et laisser sécher sur le mamelon, afin de désinfecter et cicatriser les mamelons irrités les premiers jours. Si besoin, crème Purelan, ou compresses Multimam, coques en argent dès qu’il y a du lait.

Si l’on utilise les coques en argent, alors ne plus mettre de crème dessus. Juste du lait et les coques.

Prévoir de la tisane d’allaitement en vrac (Droguerie Garonne à Monthey, Pharmacie La Boutique de l’Apothicaire à Muraz) ou en sachet (Weleda, Sidroga).

J’ai souvent des témoignages de maman qui me racontent qu’elles ont tiré leur lait depuis les 1 ou 2 mois de vie de leur bébé et que c’est contraignant, et que leur lactation leur semble diminuer vers les 3-5e mois et arrête assez rapidement pour passer à un lait artificiel.

A quel moment, est-ce conseillé de débuter de tirer son lait ?

Il n’y a pas vraiment un moment conseillé, cela dépend de chaque situation : le tire-lait peut être introduit dans les premiers jours de vie de l’enfant pour stimuler une lactation qui tarde ou en cas de bébé prématuré qui n’a pas la force de stimuler pour la montée du lait.

On peut avoir recours au tire-lait pour un enfant qui n’a pas une succion adéquate ou pour une occasion où la maman va s’absenter (une soirée ou la reprise du travail).

Le tire-lait n’a pas exactement le même mécanisme de succion que l’enfant. Il dépanne, mais parfois, on remarque que l’absence totale d’avoir son enfant au sein, qui déclenche une avalanche d’hormones favorisant la lactation, peut montrer des défaillances à long terme.

Dans tous les cas, on va privilégier les essais de mise au sein avec l’aide d’une sage-femme à l’hôpital d’abord, puis à domicile ensuite. Certains enfants « décroche » leur réflexe de succion adéquat au sein à 3 mois ! Le soutien d’une professionnelle dans ce cas de figure est primordial.

Les positions du bébé pour un allaitement réussi et sans douleurs

Il existe plusieurs positions, les plus classiques étant la berceuse, la romaine et le ballon de rugby.

Au-delà de la position du bébé au sein, il y a la position de sa langue, ses lèvres et sa façon se téter qui est primordiale.

Si les premiers jours de succion d’un bébé au sein sont synonymes de mamelons sensibilisés, la présence de crevasses est signe qu’il faut corriger la position du bébé au sein, tout comme une douleur tout du long de la tétée.

Cela est important d’être accompagnée par des professionnels afin de connaître un début d’allaitement serein et rassurant.

Vous aimeriez avoir des souvenirs de ces moments si spécial dans votre vie et la vie de votre bébé ou vos bébés, je me tiens à votre écoute pour toute question ou demande. Vous pouvez m'écrire un email à l'adresse info@melodyphoto.ch avec votre email et votre numéro de téléphone et je vous répondrais au plus vite.

Liens:

- Groupe Facebook: Lait maternel au naturel

- Leache league: https://lalecheleague.ch/fr/



#allaitement #séancephoto #photo #exposition